Vitruvius Yachts

French Version – A history of Yacht Design

Philippe Briand est un architecte naval inspiré et talentueux. L’élégance, la performance et l’harmonie sont associées à tous les bateaux qu’il dessine,les voiliers comme les grands yachts à moteur.

Les plaisanciers français connaissentforcément Philippe Briand, ou tout du moins sa production, l’homme aux 12 000 bateaux issus de sa table à dessins, dont la grande majorité (à voile) est produite par le groupe Bénéteau (Bénéteau, Jeanneau, CNB). Le travail de Philippe Briand a très longtemps concerné la voile, marqué par un éclectisme réjouissant, puisque l’architecte a dessiné des voiliers de course de tout style et de toute taille 7 m à 42 m) dont le plus grand monocoque de course aumonde Mari-Cha IV (42 m). Philippe Briand a également signé des super yachts de croisière à voile qui comptent parmi les plus grands et les plus élégants comme Vertigo, un ketch de 67 m lancé en Nouvelle-Zélande en 2011, ou P2, un Perini Navi de 38 m. L’architecte est aussi un idèle du chantier bordelais CNB, pour qui il a dessiné six modèles de 18 m à 27,50 m. La voile et les mégayachts resteront toujours la passion de Philippe Briand (un ketch de 70 m est en construction chez Perini Navi en Italie), mais un autre intérêt tout aussi motivant pour les super yachts à moteur a élargi le champ de ses activités. Désormais installé à Londres, l’architecte se partage entre ses deux structures :

Philippe Briand Design pour la voile et Vitruvius Yacht pour les motoryachts. Mais il est réaliste : «Les grands yachts sont notre vitrine, mais l’essentiel de notre activité reste les bateaux de série, principalement pour le groupe Bénéteau, nous avons d’ailleurs 30 modèles en cours. Nous sommes les premiers architectes pour les bateaux de production.» Le virage vers les yachts s’es effectué en 1995 avec Mari-Cha III, un yacht à voile de 44,70 m. Il s’en est suivi une ascension régulière vers les grands yachts. Le dessin et la définition d’un voilier demandent beaucoup d’études poussées sur les formes dcarènes, la mécanique des fluides, les appendices, une évolution permanente vers des performances et un comportement toujours améliorés, et stimulés par la concurrence. L’élargissement vers le motoryacht est une évidence pour Philippe Briand, qui explique : «Que peut-on transposer de toutes ces études sur les voiliers vers le moteur ? Pour mouillée et les lignes d’eau, mais aussi en travaillant les proportions, la fluidité des lignes.»

Un premier projet remporte l’adhésion du rigoureux chantier allemand Lurrsen, mais c’est en 2007 qu’un premier client approche Philippe Briand pour un yacht à moteur. La saga Vitruvius est sur les rails et le yacht qui prend le nom d’Exuma met en pratique toutes les idées de l’architecte. Ce 50 m, construit chez Perini Navi à Viareggio en Italie et lancé en 2010, remporte un succès immédiat et fait la couverture de la presse spécialisée mondiale. Pour Philippe Briand, Exuma bouleverse les cartes, avec son étrave droite et fine, ses proportions harmonieuses. Le bateau a fait le tour du monde et a accumulé plus de 75 000 milles en navigation, sans problèmes majeurs.» La machine Vitruvius est lancée et en 2011, Gallileo G, un 55 m, est mis à l’eau.

Il sera suivi en 2013 par le superbe Grace E, un 73 m, avec dans le même temps le très beau refit d’un ancien navire. de surveillance de pêche de 71 m, Enigma. La suite s’annonce tout aussi passionnante puisque deux bateaux sont en cours : un 80 m au chantier Turquoise en Turquie, et un 60 m chez le constructeur hollandais Feadship De Vries. Un projet de 105 m avec Oceanco est également à l’étude. Philippe Briand travaille par ailleurs sur un projet de bateau de voyage à moteur entre 20 m et 25 m. «Actuellement, il n’y a pas beaucoup d’offres en bateau à moteur de voyage dans ces tailles, confie-t-il. Ils sont tous assez semblables, et je pense qu’il y a de la place pour un bateau de voyage plus civilisé que ce qui existe, un trawler version moderne mais plus sexy qu’un trawler.» Un batea que Philippe Briand aimerait voir construit par un chantier français. n Infos www.philippebriand.com